Toulouse. Le trafic ne redécolle pas : le patron dAirbus adresse un courrier alarmant aux salariés – actu.fr

Le patron d’Airbus, Guillaume Faury, vient d’adresser un courrier alarmant à ses salariés. Selon lui, le plan de départs volontaires ne suffira pas à rééquilibrer les comptes.

Publié le 15 Sep 20 à 6:48

Avec le rebond de la crise du coronavirus, le trafic aérien n'a pas repris selon les attentes du patron d'Airbus, Guillaume Faury.
Avec le rebond de la crise du coronavirus, le trafic aérien n’a pas repris selon les attentes du patron d’Airbus, Guillaume Faury. (©Airbus / P. Pigeyre / Master Films)

« Une crise plus longue et plus difficile que ne le laissaient penser les différents scénarios ». Le patron d’Airbus, n’a pas usé de périphrase à l’heure de s’adresser à ses salariés dans un courrier transmis à l’ensemble du personnel.

Licenciement secs ?

Guillaume Faury évoque notamment « le ralentissement profond et prolongé » de l’aviation commerciale, conséquence directe de la crise du coronavirus, et ses implications tragiques pour la trésorerie du numéro un mondial du secteur.

Pour mémoire, l’avionneur avait prévu la suppression de 15000 postes dans le monde, dont un tiers en France et 3378 à Toulouse. Mais pour la première fois, le patron d’Airbus suggère que « les départs volontaires ne suffiront probablement pas ». Et que donc, il faudrait tailler dans les effectifs. Des licenciements secs, donc…

Pour en savoir plus sur ce sujet, retrouvez ci-dessous, notre article complet :

Toulouse. Pour la première fois, le patron d’Airbus envisage ouvertement des licenciements secs 

Articles liés

Réponses