US Open – Medvedev : “Cest en remportant les points importants quon gagne les matches” – Eurosport – FRANCE (FR)

Daniil Medvedev aurait voulu un autre dénouement à cette quinzaine presque parfaite. Dans sa bulle depuis le début du tournoi, où il est apparu d’une facilité parfois déconcertante, le Russe est tombé les armes à la main face à Dominic Thiem après une demi-finale dont le tableau d’affichage n’a pas vraiment reflété la qualité du match. Sans être passé à côté, Medvedev a quand même joué une partition trop inégale pour prétendre à mieux. Parvenu en finale sans perdre un set, le Moscovite a quitté le tournoi après un match où il n’est pas arrivé à conclure une seule fois, ce qui est un drôle de clin d’oeil. Medvedev était bon, mais il n’était pas le meilleur.

Finaliste valeureux il y a un an face à Rafael Nadal, le 5e joueur mondial avait un magnifique créneau pour retenter sa chance en l’absence du tenant du titre majorquin, de Roger Federer, puis de Novak Djokovic, disqualifié en 8e de finale. Si le scénario du match peut lui laisser des regrets, le protégé de Gilles Cervara a été lucide après coup. Thiem était tout simplement supérieur pendant trois heures.

US Open

“Je pense avoir tué quelqu’un” : Averti pour avoir franchi le filet, Medvedev a perdu ses nerfs

IL Y A 7 HEURES

Qu‘est-ce que j’aurais pu faire différemment dans cette demi-finale ? Probablement pas grand-chose de plus“, a observé le Russe au moment de débriefer sa seconde demie en Grand Chelem. “On peut revenir sur certains points de ce match, où ma perte de concentration dans le premier set. Mais Dominic a très bien joué. Le tennis, c’est avant tout une histoire de détails. Et ça se joue sur certains points. Parfois vous les gagnez, parfois vous les perdez. Aujourd’hui, j’ai perdu les points les plus importants. Et c’est en les remportant qu’on gagne les matches. C’était un match de très haut niveau et Dominic a trop bien joué.”

C’était un combat acharné et féroce : comment Thiem a asphyxié Medvedev

C’était Leonardo “Di Medvedev” dans le premier set

Medvedev a fait référence à sa perte de concentration. Celle-ci valait le coup. Le finaliste de l’édition 2019 a offert une scène très “hollywoodienne”, où il a tenu le rôle principal. Et cela lui a coûté cher : il a perdu son fil conducteur, et de facto le premier set. Alors qu’il devait sauver une balle de break à 2-3 dans ce premier acte, le Russe a perdu ses nerfs après que l’arbitre français Damien Dumusois lui ait refusé un challenge sur une première balle qu’il jugeait dehors.

Prétextant avoir levé le bras au bon moment, Medvedev – parti à la faute en jouant le retour de son rival – a alors fait une scène afin de réclamer son appel à la vidéo. Passage de l’autre côté du filet, sarcasme avec l’arbitre, puis avec Wayne McKewen, le superviseur, le Moscovite s’est perdu en allant sur un terrain qui lui a coûté trop cher par le passé.

Concernant son échange animé avec le superviseur, Medvedev a reconnu qu’il s’était un peu emporté. “Oui, j’étais évidemment en colère. Il n’y avait aucune raison d’aller lui parler. Mais dans le tennis, il y a des choses qui me surprennent. Prenons par exemple, une disqualification. C’est à lui de se montrer et la mettre. Ce n’est pas une décision que doit prendre un arbitre.”

Averti pour avoir passé le filet, le Russe n’a pas compris pourquoi l’arbitre lui avait collé cette sanction. “Qu’est-ce que j’ai fait ? Est-ce que j’ai blessé quelqu’un ? Est-ce que j’ai dit quelque chose de grossier ? Je n’ai rien fait. J’ai eu un avertissement. Je suis allé voir le superviseur pour qu’il intervienne, qu’il fasse quelque chose. Pourquoi tu es assis-là ?“, a-t-il ajouté, avant de faire un constat implacable. “Cela ne valait pas le coup de s’énerver pour ça.”

Selon lui, cet épisode n’a été qu’un épiphénomène. “Je suis toujours déçu de perdre. Mais ce n’est pas comme si j’avais perdu ce match pour avoir été trop nerveux ou pour avoir perdu ma concentration. J’étais là. On peut parler du premier set. Il se trouve que Dominic jouait bien. J’ai perdu ma concentration, j’ai commencé à faire quelques erreurs. Donc, j’étais loin de le gagner ce premier set“, a observé Medvedev, toujours lucide pour faire le bilan de ses prestations. “Ne parlons pas de ce premier set. mais parlons du deuxième, du troisième où j’étais là du début à la fin. J’étais à 100% d’un point de vue mental. J’étais concentré, mon plan de jeu fonctionnait.”

“Je pense avoir tué quelqu’un” : Averti pour avoir franchi le filet, Medvedev a perdu ses nerfs

Incapable de conclure

Medvedev a en effet eu les commandes des deux derniers sets, où il est allé chercher le break d’entrée à chaque fois. Mais dans les deux cas, il n’a pas été en capacité de tenir, ni de conclure. La perte du deuxième set lui a probablement coûté le match. Le scénario de celui-ci a tout eu de la “manche de tous les regrets”. D’abord passé à deux points de la remporter (à 5-4, 0-30), incapable de reprendre le service de Thiem à 5-5 malgré cinq balles de break (le jeu a duré dix minutes), et surpris par un service extérieur sur son revers alors qu’il avait une balle de set (à 5-6 dans le jeu décisif), l’homme aux 7 titres sur le circuit ATP n’a jamais été en mesure de faire jouer son instinct de tueur, comme il l’avait fait face à Andrey Rublev en quart de finale.

Le troisième acte a un peu rassemblé à son devancier : Medvedev a eu deux balles de double break à 4-1, puis une balle de set à 5-3 (40-30) où son coup droit l’a lâché, comme souvent lors de ce match. Loin d’être impérial au service, qui est la base de son jeu, le Russe a eu des chiffres statistiques assez déroutants. Il a fait plus de coups gagnants que Thiem (29-22) et son nombre de fautes directes l’a condamné à la nuit (44 contre 33). On n’a pas vu la meilleure version de Medvedev : cela s’est vu sur le court, mais aussi dans la feuille de match.

Il a réussi à être meilleur que moi. Sur la balle de set dans la 3e manche, j’aurais dû mieux servir et faire un ace. Mais c’est le tennis,” a analysé le perdant. “Je savais que je devais être plus agressif que d’habitude. Les conditions étaient aussi très très lentes car il faisait froid. Mais dans l’ensemble, j’ai juste moins bien joué et c’est pour ça que j’ai perdu en trois sets. On pourrait en parler des heures. J’aurais peut-être dû jouer plus croisé, et plus près des lignes. Mais le tennis, ce n’est pas seulement ça.”

Medvedev se projette déjà sur la courte saison sur terre

La suite, pour Medvedev, c’est la terre battue. Une surface sur laquelle il doit encore hausser son niveau. De retour en Europe dès dimanche, il s’entraînera quelques jours chez lui à Monte-Carlo, avant de prendre la direction de Hambourg, puis de Paris. Il ne jouera pas à Rome.

Mais l’arrivée rapide de Roland-Garros le motive particulièrement. Et le Russe n’a pas manqué d’humour pour faire passer le message. “L’an dernier, mes meilleurs résultats sur terre étaient lors de mes premiers tournois. Cette année, j’en aurai seulement deux. Donc, j’espère que je pourrai avoir de grands résultats.”

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(2012x308:2014x306)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/09/12/2885067.jpg

US Open

Le top 5 des demies messieurs : Medvedev roi de l’amortie, Zverev de la contre-amortie

IL Y A 8 HEURES

US Open

Thiem était irrésistible

IL Y A 9 HEURES

Articles liés

Réponses