Villas-Boas se moque de Tuchel et du PSG – Sports.fr

Tout sourire à l’issue de la rencontre, André Villas-Boas est revenu sur son aparté avec Thomas Tuchel au coup de sifflet final, ne manquant pas d’évoquer les échecs répétés du PSG en Ligue des champions.

André Villas-Boas a un peu plus soigné sa cote de popularité auprès des supporters phocéens. Non content d’avoir permis à l’Olympique de Marseille de retrouver la Ligue des champions dès sa première saison sur le banc marseillais, le technicien portugais a su profiter des conditions très particulières de ce choc entre le PSG et l’OM pour mettre fin à l’incroyable disette qui frappait le club olympien face aux Rouge et Bleu. Après neuf ans sans victoire face à son rival historique, l’OM a en effet battu le PSG (0-1).

Un succès devenu historique pour les Ciel et Blanc dûment apprécié par les Phocéens. André Villas-Boas n’a d’ailleurs pas été le dernier à savourer cette victoire, quitte à railler le club de la capitale. D’humeur badine, l’ancien coach de Chelsea n’a pas hésité à taquiner son homologue parisien lors de leur échange au coup de sifflet final. « Ce qu’on s’est dit ? Des insultes normales… ‘tu es une merde’, ‘toi tu es une merde’  », a tout d’abord ironisé AVB, ajoutant : « Il m’a dit ‘tu joues au loto ?’ Et moi je lui ai dit ‘tu as joué au loto contre l’Atalanta’. » Une référence au succès miraculeux du PSG en quarts de finale de la Ligue des champions face au club italien (2-1).

André Villas-Boas n’a d’ailleurs pas manqué par ailleurs d’en remettre une couche sur les échecs répétés du PSG en C1. « Le PSG n’attend plus qu’une coupe, c’est la Ligue des champions, tu ne peux pas dépenser 1,5 milliard et ne pas la gagner. Ancelotti est passé ici, Emery aussi. C’est dur », a-t-il lancé après avoir néanmoins assuré avoir « un grand respect » pour Thomas Tuchel, ajoutant « beaucoup apprécier ce qu’il fait ». Des mots doux par ailleurs agrémentés d’une critique. « Je l’apprécie beaucoup, il a une équipe qui joue bien au ballon, qui défend bien et joue bien au foot. Je l’apprécie. Mais e lui ai dit que je ne pouvais malheureusement pas jouer comme lui », a-t-il en effet renchéri.

Lire aussi:

OM, la victoire tant attendue contre le PSG !
Les notes de l’OM: Mandanda répond présent
Les notes du PSG: Une attaque pas au niveau

Trulli

Précédent
Suivant

  • 1/9

    Découvrez les notes du PSG

    Lors de la défaite contre l’OM.

  • 2/9

    Rico (5)

    Le portier espagnol a encaissé un but à bout portant (31e) et n’a pas eu grand-chose à faire d’autre. Les Marseillais n’ont cadré que 2 fois au final.

  • 3/9

    Kehrer (5,5) et Kimpembe (6,5)

    La charnière centrale n’a pas eu beaucoup de travail face à 3 «Faux 9» différents. L’Allemand a été volontaire, comme souvent, sans se trouer. Le gaucher tricolore, lui, a très autoritaire.

  • 4/9

    Florenzi (6) et Bernat (5,5)

    L’un des principaux dangers du PSG. L’Italien s’est engouffré dans son couloir pour délivrer des centres, dont un premier qui a donné une énorme occasion (2e). Le latéral gauche espagnol, lui, a également apporté offensivement, avec intelligence.

  • 5/9

    Gueye (5,5) et Verratti (5,5)

    En 6 à la relance, le milieu sénégalais est toutefois parti au pressing en phase défensive pour gratter des ballons. Après une énorme occasion d’entrée (2e), le «Petit Hibou» a évidemment régné au milieu de terrain. Sa qualité technique a permis aux Parisiens de s’installer dans le camp marseillais.

  • 6/9

    Herrera (3,5)

    L’Espagnol a beaucoup couru, en allant notamment au pressing dans le camp adverse, mais n’a pas beaucoup pesé sur le match. Peu de ballons récupérés et peu d’apport offensif. Particulièrement mauvais.

  • 7/9

    Sarabia (3)

    Inexistant contre Lens, il a tenté davantage de percuter sur l’aile droite en début de match avant de disparaître, une nouvelle fois. Et il a envoyé sa reprise sur Mandanda (56e). Pas au niveau.

  • 8/9

    Di Maria (4)

    Il n’était clairement pas en condition physique pour jouer. En pointe, il est resté discret. Au retour des vestiaires, il a davantage percuté sans grande réussite.

  • 9/9

    Neymar (5,5)

    Il aurait dû être le héros de son équipe dans un tel sommet, il a perdu ses nerfs à plusieurs reprises dans le match pour finalement être exclu. Libre, il a fait des différences ballon au pied, mais a manqué de réussite dans ses tentatives au but en seconde période.


 

Articles liés

Réponses