Wear OS : les montres de Google ont enfin droit à un coup de boost – Frandroid

Google va prochainement déployer une mise à jour très attendue de Wear OS. Celle-ci devrait considérablement améliorer la fluidité des montres connectées tournant sous ce système d’exploitation.



Wear OS, le système d’exploitation de Google dédié aux objets connectés, est très loin d’avoir la popularité d’Android. Sur ce marché, la firme de Mountain View n’a pas réussi à imposer sa vision des choses, la faute à des défauts qui traînent depuis plusieurs générations maintenant. L’un d’eux pourrait néanmoins être corrigé très prochainement.

Wear OS plus rapide que jamais

Outre l’autonomie généralement médiocre des montres connectées sous Wear OS, le système souffre d’une lenteur qui fait pâle figure en comparaison de watchOS (sur l’Apple Watch). Or, Google promet de corriger cela avec la prochaine mise à jour.

Selon Google, Wear OS a été amélioré en profondeur afin de réduire le temps d’allumage et de lancement des applications de 20 %. Il est dit également que des modifications apportées aux commandes de l’appareil permettront de faciliter la gestion des différents modes de la montre ainsi que des exercices disponibles.

Enfin, même l’appairage de la montre avec le smartphone a été rendu plus rapide afin de rendre la connexion plus stable entre les deux appareils.

Une batterie améliorée ?

Dans son communiqué, Google promet également une meilleure autonomie pour les smartwatchs sous Wear OS. « Vous pouvez désormais en faire plus au cours de la journée et profiter d’une autonomie supérieure sur votre montre connectée », est-il précisé.

Ce n’est pas la première fois néanmoins que Google promet cela et les montres sous Wear OS peinent toujours à dépasser les 2 jours d’autonomie grand maximum. Le problème est en réalité plus profond et nécessiterait de repenser entièrement le système pour réussir à tenir aussi longtemps que certains concurrents, comme la Watch GT de Huawei par exemple.

La Suunto 7 servie en premier

Cette mise à jour sera disponible d’abord sur la Suunto 7 et arrivera ensuite chez d’autres constructeurs « dans les prochains mois ». La balle est désormais dans le camp des marques tierces.

Android Wear, que nous appelons désormais Wear OS, devait devenir l’OS le plus utilisé sur les montres connectées dans le monde à l’image d’Android sur les smartphones. Son potentiel aurait permis une domination totale sur…
Lire la suite

Articles liés

Réponses