Panier

Y a-t-il une vie extraterrestre ? Lhypothèse non prouvée du scientifique Avi Loeb – Le Monde

« Le Premier Signe d’une vie intelligente extraterrestre », d’Avi Loeb, Seuil, 288 p., 19 €.

Livre. Sortie mondiale. L’expression était normale lorsque, à date fixée à l’avance, paraissait, dans moult pays et plusieurs langues, chaque opus des Aventures de Harry Potter. Mais une « sortie mondiale » pour un essai rédigé par un astrophysicien même pas diplômé de Poudlard, voilà qui détonne. C’est pourtant à ce coup éditorial que s’adonnent les différentes maisons qui publient Le Premier Signe d’une vie intelligente extraterrestre, d’Avi Loeb, jeudi 28 janvier.

Au centre de ce remue-ménage se trouve ‘Oumuamua, petit corps céleste au nom hawaïen, qui suscita l’émoi dans la communauté astronomique à l’automne 2017. Mesurant au maximum quelques hectomètres dans sa plus grande dimension, l’objet fit irruption à toute allure dans le Système solaire sans être détecté, contourna le Soleil dont le champ gravitationnel fit dévier sa trajectoire, passa à des millions de kilomètres de la Terre et s’en repartit encore plus vite qu’il n’était arrivé. Ce n’est qu’à ce moment-là que le télescope Pan-Starrs1 le repéra.

Un corps céleste artificiel ?

Pendant quelques jours, d’autres instruments furent braqués vers ce minuscule point qui, en s’éloignant de notre étoile, devenait de moins en moins visible. Les mesures effectuées livrèrent trois informations principales : la trajectoire reconstituée indiquait qu’‘Oumuamua était le premier objet en provenance de l’extérieur du Système solaire jamais détecté (il y en a eu un second depuis) ; la lumière qu’il renvoyait signalait un objet brillant, bien plus long que large – ou épais –, ce qui pouvait suggérer une forme oblongue en cigare ou aplatie en pancake ; enfin, les astronomes avaient repéré, à un moment donné, une légère mais curieuse déviation de trajectoire.

Lire aussi Ce que l’on sait d’« Oumuamua », l’objet céleste qui venait d’ailleurs

On n’entrera pas dans le détail des débats entre spécialistes mais un consensus s’établit pour dire qu’‘Oumuamua était, selon toute probabilité, un corps naturel, une sorte d’astéroïde ou de comète exotique dont il était cependant difficile, en raison du peu de données collectées, d’expliquer en détail les caractéristiques surprenantes. La science a cette humilité d’admettre qu’elle ne sait pas tout. Mais Avi Loeb, directeur du département d’astronomie de l’université Harvard (Cambridge, Massachusetts), avait un avis divergent. Il publia plusieurs articles battant en brèche ce consensus et soutenant l’hypothèse que l’objet qui avait traversé le Système solaire en 2017 était en réalité artificiel et l’œuvre d’une civilisation extraterrestre technologiquement avancée. Il y eut réponses, contre-réponses, mais la communauté scientifique campa sur son hypothèse d’une origine naturelle.

Il vous reste 49.28% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Auteur : Asselli Icône 2 vérifiée
Dites-nous quelque chose sur vous-même.

Participez !

Commentaires

Aucun commentaire pour l’instant
Like&Co

GRATUIT
VOIR